Cet écho infini

Un officier de l’armée d’occupation austro-hongroise, stationné à Belgrade depuis 1916, s´interroge sur la Grande Guerre au point de remettre en question sa signification et le rôle de l´armée austro-hongroise dans ces évènements tragiques. Un siècle plus tard, la directrice du Musée historique de l’Armée à Vienne et son assistante s’affrontent violemment au cours d’un débat portant sur ce jour de l’automne 1918, où cet officier perdit le contrôle de soi. Peu à peu se révèlent les failles idéologiques qui se creusent en tout temps lorsqu’il est question de guerre.

Code ISBN : 978-2-9539506-8-7 – Prix 17 €

Pour les livraison de livres à domicile nous vous demandons une participation forfaitaire aux frais de port de 1,50 € qui ne représentent qu'une partie des frais engagés par notre association.

Achetez le livre en ligne :




Pour un paiement par chèque (en euros uniquement) à l'ordre de l'Association Sicania, imprimez le bon de commande, puis nous transmettre ce bon de commande accompagné de votre chèque à l'adresse suivante :

Association Sicania – 47, rue du Panier – 13002 Marseille

17,00

« Cet écho infini exprime une demande exigeante de mémoire sans œillères, un droit d’inventaire salutaire, porté par une tension qui en comprime sur un mode cruellement clairvoyant tous les enjeux pour le présent et le futur. Imitant une formule de Chateaubriand dans ses Études historiques, on pourrait dire que le roman d’Elena Messner exhorte l’Autriche à « recomposer ses annales pour les mettre en accord avec les progrès de l’intelligence ».

Jacques Lajarrige

Le livre Das lange Echo d’Elena Messner comporte douze chapitres dont chacun porte le nom des mots composant la phrase « Warum wir uns an nichts erinnern sollen, es aber dennoch tun müssen » (Pourquoi sommes-nous supposés tout oublier, alors qu’il nous est impossible de le faire ?).

Cette phrase est le fil rouge du roman.

Née en 1983 en Autriche, Elena Messner a fait des études de littérature comparée et de slavistique à Vienne. Passionnée par le monde slave, elle a obtenu un doctorat qui porte sur les traductions en langue allemande des auteurs yougoslaves contemporains.
Actuellement, elle est enseignante d’allemand à l’Université d’Aix-Marseille.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Cet écho infini”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *